top of page
Brookesia micra

Taille du corps et écologie intégrative dans les communautés de caméléons malgaches : quelles implications pour leur conservation ?

Proposition de Thèse doctorale

Comprendre la formation et la coexistence des communautés d'espèces est essentiel pour la conservation. Bien que l'impact de la taille corporelle sur l'écologie des espèces reste peu testé, les caméléons de Madagascar offrent une opportunité unique pour explorer ces idées. Notre projet propose une approche intégrative pour étudier la relation entre la taille des caméléons et leur environnement à différentes échelles. Cela permettra de mieux comprendre la répartition des espèces et d'élaborer des mesures de conservation appropriées, en particulier pour les petites espèces dont l'écologie reste peu connue. Ces travaux auront également des implications pour l'étude d'autres systèmes biologiques.

field pour site web.png

Collecte de données

Deux missions de trois mois seront menées à Madagascar, en hiver et en été, pour étudier les variations saisonnières de l'abondance des caméléons dans les réserves de Vohimana, Marojejy et Montagne d’Ambre. Chacune est choisie pour la diversité de ses communautés et de la taille des espèces qui les composent. Nous utiliserons des quadrats le long de transects et des prospections nocturnes pour inventorier les espèces. Des données métaboliques, morphologiques et d'habitat seront collectées, fournissant des informations cruciales pour la conservation des caméléons.

Taille du corps et métabolisme

Nous évaluerons l'impact de la taille corporelle sur le métabolisme des caméléons en mesurant l'activité physiologique dans trois communautés distinctes. Nous analyserons leur consommation d'oxygène et leur production de dioxyde de carbone pour évaluer leur métabolisme basal et leurs besoins énergétiques. Une analyse de métabarcoding sera aussi réalisée sur les déjections collectées pour identifier le régime alimentaire. Ces analyses permettront de comprendre comment ces paramètres influencent le comportement des caméléons et l'occupation de l'environnement.

Source: Pinho, Catarina J., et al. (2023). Green matters: Dietary assessment of a reptile community using DNA metabarcoding. Global Ecology and Conservation, vol. 47, p. 1-12.

barcoding (1).jpg

Modélisation de niches

À partir des données précédentes, nous développerons des modèles de niches écologiques pour évaluer l'influence de la taille du corps sur leur occupation. Ces modèles intégreront les données métaboliques, physiologiques et environnementales pour prédire les zones où les caméléons sont les plus susceptibles d'être présents. À partir de ces données, nous pourrons cartographier les distributions spatiales des espèces étudiées, identifiant ainsi les facteurs environnementaux qui influencent leur présence et améliorant les stratégies de conservation en ciblant les espèces et habitats prioritaires.

Source: Galante, Peter J., et al. (2018). The challenge of modeling niches and distributions for data-poor species: a comprehensive approach to model complexity. Ecography, vol. 41, no 5, p. 726-736.

Modélisation de niches
popsize (1).jpg

Taille du corps et abondance

Pour comprendre l'impact de la taille corporelle sur l'abondance des individus à l'échelle d’un paysage, nous estimerons la densité et la taille des populations à partir des données collectées sur le terrain. Nous utiliserons des méthodes statistiques pour évaluer les densités sur trois sites d'étude, en tenant compte de la surface de l'habitat échantillonné et de la détection des individus. Ces travaux fourniront des données cruciales pour la conservation, en lien avec les critères d'évaluation de l'UICN, et pourront servir de base à un modèle estimant la taille des populations pour d'autres taxons.

Source: https://www.iucnredlist.org/about/faqs

3 ans

en cours d'estimation

ID 1.2

Partenaires

Logo HE.png
Parc zoologique Paris
université Copenhague
Ben Gurion University
MECADDEV
CNRS.png
bottom of page